LE SONGE

logocg62En partenariat avec le département du Pas-de-Calais

LOGO SANS FONDAvec le soutien de la Région Nord Pas-de-Calais

Ce spectacle a reçu l’agrément CG62 pour plus de renseignements: site culture CG62

dossier Le Songe

La Presse en parle……ici

AGNÈS : […] Pourquoi ces éternels gémissements? La vie n’a-t-elle donc aucune joie en réserve?

L’AVOCAT : Si! L’amour! Ce qui est le plus doux mais aussi le plus amer. Femme et foyer! Ce qu’il y a de plus haut mais aussi de plus bas!… 

« LE SONGE, C’est celle de mes pièces que j’aime le plus, l’enfant de ma plus profonde douleur. » August Strindberg

Abordé en 2009 grâce à Régine Ménauge-Cendre, Le Songe d’August Strindberg est un texte à l’origine même de l’appellation de la compagnie – la Porte au Trèfle est un des éléments déterminants de cette pièce- aussi, la plongée dans cette œuvre reste une apnée que nous voulions traverser une seconde fois.

Agnès, fille des Dieux, descend sur terre pour traverser la vie des hommes. Elle l’éprouvera jusque dans sa chair. Sa foi se heurtera à la réalité de la condition humaine. Et c’est dans la douleur qu’elle  ressentira alors ce qu’est le cœur et la chair de l’homme. Cet état qui est le notre et que A.Strindberg évoquait en ces termes: « Nous ne sommes pas chez nous en ce monde, et nous sommes trop bons pour cette existence misérable ».

Cette création, version 2013 sera portée par  10 comédiens, 10 danseurs et 30 chanteurs.

La Porte au Trèfle s’associant  avec la  Municipalité de Boulogne-Sur-Mer et le Conservatoire du Boulonnais.

Représentation le1 et le 2 février 2013 à 20h30 et le 5 février 2013 à 14h30 au Carré Sam.

Ensemble choral, musique Jazz, opéras (les maitres chanteurs de Wagner par exemple), références à la comédie musicale ( Wilkommen de Cabaret), tableaux  silencieux, silences, paroles chuchotées, burlesques, prières, danses,… se conjuguent pour ne faire qu’un:  l’image de la vie des hommes, où le silence de Dieu résonne pour certains comme un mensonge et comme un acte d’amour pour d’autres.Un prisme où la même lumière dit le corps, la jeunesse, l’amour et l’espérance autant que la trahison, le procès, la damnation.

Distribution:

Sophie Cartier-Dodds, Fane Desrues, Tanguy Renaud, Fabrice Avenard, Grégory Barco, Héloïse Lo, Benoit Guibert, Martine Durier, Cécile Bonvarlet, Bertrand Degrémont.

Avec la participation vocale de  Avril  Wipago.

Choeur dirigé par Philippe Allée et Chorégraphies de Patricia François.


var hupso_twitter_via="GregoryBarco";var hupso_url="";

Comments are closed.